Bonjour,

Dans cette séance de yoga, après la pratique de kaya sthairyam, vous aurez un yoga nidra, puis des asanas et enfin la pratique de Bhramari pranayama, respiration de l’abeille.

Dans le yoga nidra j’ai introduis une pratique spécifique de contrôle du souffle qui permet d’agir sur les courants d’énergie à l’intérieur du corps.

C’est une pratique puissante, qui stimule l’énergie et ramène à un état d’équilibre intérieur.

Elle est particulièrement bienvenue lorsque vous vous sentez fatigués ou que votre moral n’est pas au mieux de sa forme, et on peut dire que c’est une excellente technique anti-blues !

Pour compléter ces indications, je vous joins un explicatif du corps pratique qu’il est intéressant de connaître :

Les cinq pranas

Selon le yoga, le corps pranique, fait de prana individuel et du réseau des nadis qui transportent le prana, se divise en cinq principales zones ou sous-pranas.

On leur donne le nom de pancha pranas : prana, apana, samana, udana et vyana.

Ces cinq pranas fonctionnent en relation avec les cinq chakras inférieurs et les diverses nadis.

On ne doit pas les prendre pour des manifestations séparées du prana, mais pour des fonctions différenciées ou des zones fonctionnelles où s’exerce le prana ou mahaprana.

Ce sont cinq vayus ou courants d’énergie :

Télécharger

Prana vayu se situe entre le larynx et le sommet du diaphragme.

C’est une énergie pranique qui contrôle le fonctionnement du cœur et des poumons, soit les activités qui ont lieu dans l’espace de la poitrine, la respiration, la déglutition, les cordes vocales et la circulation sanguine. C’est la force qui permet à l’air de pénétrer dans le corps.

Cette manifestation du prana s’éprouve sous la forme d’un mouvement ascendant.

Apana vayu est situé dans la région pelvienne, entre le nombril et le périnée.

Apana contrôle la fonction des reins, de la vessie, des intestins et des organes excréteurs et reproducteurs.

Apana s’éprouve sous forme d’un mouvement descendant.

Samana vayu est la 3° manifestation du prana. Samana vient du mot saman qui signifie « égal » ou « en équilibre ».

Il est situé dans la région médiane du corps, entre le nombril et la cage thoracique, entre les deux forces opposées de prana et d’apana.

Il agit aussi en agent d’équilibre ou d’harmonisation de ces deux forces.

Samana active et contrôle les organes digestifs, le foie, les intestins, le pancréas, l’estomac et les sécrétions qu’ils fournissent. Il est responsable de la digestion et de l’assimilation des aliments. Il stimule aussi le cœur et l’ensemble de l’appareil respiratoire.

Samana est ressenti sous des espèces de mouvements latéraux, comme le balancement rapide d’un pendule qui va de gauche à droite et de droite à gauche.

Udana vayu est le prana qui se loge dans les extrémités : les bras, les jambes, la tête.

Udana contrôle tout ce qui est situé au dessus du larynx, et donc les yeux, le nez, les oreilles, le cerveau et agit sut tous les récepteurs sensoriels répartis dans le corps, et sur les organes d’action. Sans lui nous ne pourrions ni penser, ni être conscient de l’environnement extérieur.

Il contrôle les systèmes nerveux sympathique et parasympathique.

On l’éprouve comme un courant spiralé qui descend le long des bras et des jambes et remonte par la tête.

Vyana vayu, 5° manifestation du prana est cette force vitale qui imprègne tout le corps et joue un rôle de réserve énergétique. Il dynamise les autres pranans en leur donnant du tonus s’ils en manquent. Il régule et coordonne tous les mouvements musculaires et les autres pranas. Vyana est responsable de la station verticale.

Bonne pratique.

Yogiquement.

Nicole

Swami Vidya Shakti.

Retour à la bibliothèque