Les pranayamas calmants,

Il existe certaines pratiques de pranayama conçues précisément pour pacifier le corps et le mental, tout en augmentant simultanément la capacité pranique (énergétique) et le contrôle conscient des interactions mental/corps/prana.

Vous connaissez ces pratiques, parmi lesquelles :

  • Ujjayi pranayama (Ujjayi signifie victorieux), que nous utilisons systématiquement à partir d’une petite contraction au niveau de la glotte, car c’est l’un des seuls pranayamas que l’on peut effectuer dans n’importe quelle posture, debout, assis ou allongé ; il accompagne aussi de nombreuses techniques de méditation.

  • Bhramari pranayama,, bourdonnement de l’abeille

  • Shitali et shitkari pranayamas qui sont des pranayamas rafraichissants (Shitali :on inspire l’air en faisant un petit rouleau avec la langue tirée, shitkari : les lèvres sont étirées laissant voir les dents qui se touchent légèrement, et on inspire au travers des dents)

Ces formes particulières de pranayama exercent un effet spécifiquement stimulant sur le système nerveux parasympathique, et par voie de conséquence, un effet naturel de détente, de calme et d’intériorisation de la perception.

Habituellement ces techniques se pratiquent après qu’a été établi un équilibre entre les systèmes nerveux sympathique et parasympathique et entre le courant des deux narines.

C’est pourquoi la plupart des pratiques apaisantes de pranayama se font par les deux narines ensemble, ou par la bouche.

Télécharger

En fin de cette séance de hatha yoga, je vous propose l’une de ces techniques de pranayama apaisant : KAKI PRANAYAMA.

Kaki est un bec de corbeau. Dans ce pranayama, la bouche prend la forme d’un bec de corbeau et l’inspiration se fait par la bouche.

Cette forme de pranayama a pour but de purifier la circulation sanguine.

On dit que kaki pranayama vous donne la santé du corbeau qui, selon la tradition, ne tombe jamais malade.

On le considère comme un tonique global, chassant la fatigue et l’agitation.

Ce pranayama a les mêmes bénéfices que Shitali et Shitkari :

– On peut utiliser ces techniques apaisantes avant le sommeil.

– Elles induisent la détente musculaire et le calme mental.

– Elles abaissent la tension, favorisent la réduction de la bile et de l’acidité.

– Elles sont utiles pour éliminer les ulcères de l’estomac et de la bouche.

– Les textes de yoga affirment que ces techniques permettent d’éliminer les maladies de l’abdomen et de la rate, la fièvre, la faim, la soif et de réduire les toxines organiques.

Toutes ces techniques sont importantes à connaître et ce sont autant d’outils que vous pouvez facilement vous approprier, et vous en servir pour favoriser un état de calme intérieur, notamment le soir au coucher pour favoriser l’endormissement, ou pour retrouver un meilleur équilibre intérieur lorsque le mental est agité et que vous êtes soumis à des émergences émotionnelles traduisant notamment l’inquiétude, la peur, des angoisses, ou l’impatience, l’énervement, la colère, la pression que l’on peut ressentir quand on se sent bouillir de l’intérieur !…

Ces pratiques sont comme toutes les pratiques de pranayama, une excellente porte d’entrée vers la méditation.

Bonne pratique.

Swami Vidya Shakti

Nicole

Retour à la bibliothèque