Bonjour,

C’est une pratique de méditation que je vous propose cette fois ci ! C’est dimanche !!!

Elle est, je pense, facilement accessible et en même temps tout à fait essentielle à pratiquer.

Lorsque vous vous préparez pour la méditation, la première phase est importante et vous la connaissez, car vous la pratiquez systématiquement en début de cours.

C’est d’ailleurs un entrainement qui vous permet d’aborder plus facilement les pratiques de pranayama ou de méditation, qui requièrent que l’immobilité et la stabilité du corps soient maintenues.

Kaya Sthairyam signifie posture stable.

Dans cette pratique, l’objectif est de relaxer le corps, et non pas de le tenir immobile. L’immobilité découlera naturellement de la relaxation, quand elle sera acquise dans tout le corps.

Cela vous amène à vous concentrer sur les sensations du corps et à prendre conscience de tous vos ressentis.

Puis lorsque le corps est détendu, la concentration est portée sur le souffle, et à partir d’un contrôle du souffle, grâce à Ujjayi pranayama, vous pouvez ressentir la détente et le calme s’installer au niveau de votre mental et de votre système émotionnel.

Télécharger

Stabiliser le corps physique, puis le mental, sont les moyens de réaliser la finalité de cette pratique qui est l’éveil du Drashta, observateur neutre, et surtout maintien de cette position, autrement dit, de la conscience en éveil, à partir de ce regard neutre.

J’espère que cette pratique permettra à ceux qui vont la découvrir d’en apprécier les effets très bénéfiques, et pour ceux qui pratiquent déjà, d’approfondir leur technique en se laissant guider.

La posture de méditation conseillée est une posture assise, jambes croisées :

Padmasana, Siddhasana (pour les hommes) ou Siddha Yoni Asana (pour les femmes), Swastikasana (posture assise en tailleur).

Ce peut être aussi Vajrasana, notamment pour les personnes qui utilisent un banc de méditation.

Vous pouvez aussi pratiquer en prenant un appui du dos contre le mur, jambes allongées devant vous, ou assis sur un siège, dès lors que vous gardez le dos bien droit.

Les débutants pourront se contenter au début, de la première phase, Kaya Sthairyam, qui dure une vingtaine de minutes, jusqu’au premier chant de OM.

Pour s’entrainer à maintenir une posture assise confortable, il faut pouvoir tenir d’abord une vingtaine de minutes, puis il faudra passer le cap de quarante minutes (durée de cet enregistrement).

La respiration reste notre support de concentration durant toute la pratique qui combine aussi l’utilisation du mantra OM.

C’est une pratique essentielle, à faire systématiquement pour éveiller les qualités d’Ajna Chakra, appelé centre de l’éveil.

Vous savez que le mantra OM est un mantra universel extrêmement puissant.

Om c’est le bruit de fond de l’univers, l’énergie, l’expansion d’énergie de l’univers.

Le mot OM représente l’univers, qui dans sa création, a pris des formes, des colorations, des goûts et des qualités différentes, et dont nous sommes nous mêmes, une expression.

En partant de l’expérience du chant de Om, on retient l’idée d’harmonie, d’ambiance homogène, sans diphonie, ni distorsion.

Le chant ou la répétition de Om change tout simplement l’état vibratoire du mental, et induit un changement d’état de conscience.

Vous me pardonnerez, j’espère, le fait que l’enregistrement sonore ne soit pas de grande qualité car il me manque un micro.

Je pense néanmoins, que vous pourrez apprécier les effets apaisants de cette pratique, nous en avons tous bien besoin, et en ce moment plus encore !

Bon courage, bonne méditation.

Portez vous bien. Je vous assure de tout mon soutien et vous envoie mes meilleures pensées.

Nicole

Swami Vidya Shakti.

Retour à la bibliothèque